Rechercher
  • La rédaction

APRES LE PT/USTKE, L'UPM ET LE PALIKA, LE MNIS APPORTE SON SOUTIEN A LA CANDIDATURE DE LOUIS MAPOU

Crédits photo : NC1ère

A la veille d'une nouvelle réunion qui tentera d’élire un président du Gouvernement, le Mouvement Nationaliste Indépendantiste Souverainiste (MNIS) a diffusé cet après-midi un communiqué dans lequel il soutient la candidature de Louis Mapou.


Le parti de Muneiko Haocas a décidé de se positionner officiellement sur la question de la présidence du Gouvernement, laquelle fait débat au sein de la sphère indépendantiste depuis plus d'une semaine. A l’instar de l’UPM, du PALIKA et du Parti travailliste/USTKE, le MNIS apporte également son soutien au candidat de l’UNI qui aurait toute la « légitimité » pour occuper cette fonction. D’une part, en raison de son parcours de « militant de la première heure » et au regard de son « expérience tout aussi marquée en tant que gestionnaire, à la tête de l’ADRAF puis de la SOFINOR, et en tant qu’habile homme politique membre du Congrès et du conseil municipal de Païta ».


Le MNIS évoque, d’autre part, la « reconnaissance envers l’aire Drubea-Kapone, dont la mobilisation a initié cette situation propice avec la dynamique de l’USUP (Usine du Sud, Usine Pays) depuis ces 6 derniers mois ».


Pour autant, le jeune parti indépendantiste reconnaît au candidat de l’Union Calédonienne toutes les qualités et compétences pour se charger au sein du Gouvernement des secteurs de l’économie et du budget dans l'objectif de « redresser économiquement le pays ». La personne de Samuel Hnepeune aurait pour avantage de rassurer le monde des affaires qu’il connaît bien et qu'il a d'ailleurs récemment quitté pour se lancer en politique.


En somme, le MNIS propose une « solution d’entente indépendantiste » consistant à confier la présidence du Gouvernement à l’UNI et la présidence du FLNKS à l’UC. Une sorte d’équilibre que pourraient trouver les deux partis historiques du mouvement indépendantiste.

98 vues0 commentaire