Rechercher
  • La rédaction

[COVID-19] Surmortalité en Nouvelle-Calédonie, un pays meurtri

Alors que le week-end de la Toussaint approche sous le signe du confinement strict, le bilan des mois de septembre et d’octobre 2021 est macabre. Les chiffres de l’ISEE sont sans équivoque. La Nouvelle-Calédonie est aujourd’hui un pays meurtri, affectée par une crise sanitaire qui restera gravée dans son Histoire.



228 décès pour le seul mois de septembre 2021, dont 129 liés à la Covid-19 selon les données de l’ISEE publiées il y a quelques jours. C’est le triste record de cette crise sanitaire puisque qu’entre 2015 et 2019 la moyenne n’était seulement que de 126 décès pour le mois de septembre, soit une surmortalité de +81%. La répartition par province comptabilise 10 personnes décédées domiciliées en province des Iles Loyauté, 39 en Province Nord, 158 en Province Sud et 21 « autres » ou pour lesquelles il n’y a aucun renseignement disponible.


Malheureusement pour le pays, ce mois d’octobre s’annonce encore plus douloureux puisqu’il correspond à une partie importante du pic de l’épidémie avec une montée de la mortalité hors Grand-Nouméa. Nous sommes à ce jour (28 octobre 2021) à 135 morts de la Covid-19 pour ce mois-ci, sachant qu’il reste encore trois jours à traverser. Dans la mesure où la moyenne des décès 2015-2019 pour octobre s’élève à 126, en extrapolant ces données, il est donc possible d’estimer raisonnablement le total des décès de ce mois aux alentours de 270.


Le cumul de septembre et octobre 2021 devrait donc atteindre la barre des 500 décès à déplorer pour notre pays.


Le bilan devrait être encore plus lourd à supporter compte tenu des décès covid comptabilisés chaque jour encore. Ajouté à cela, l’augmentation du taux d’incidence depuis lundi, passant de 165 (pour 100 000 habitants) à 188 aujourd’hui. Le risque de rebond épidémique en novembre est bel et bien réel.


Si le climat des affaires n’est toujours pas au rendez-vous, c’est surtout l’impact psychologique et moral de cette crise sur les Calédoniens qui inquiète actuellement et devra faire l’objet de toutes les attentions d’ici les prochains mois à venir. La rédaction tient évidemment à s’associer à la douleur des familles endeuillées du pays et souhaite exprimer toute sa solidarité envers les Calédoniennes et Calédoniens qui font face à cette rude épreuve. Résilience et solidarité.

43 vues0 commentaire