Rechercher
  • La rédaction

Election du maire de La Foa : La Confédération Loyaliste vole en éclat un mois après

L’élection de Florence Rolland à la tête de la mairie de La Foa n’a pas été une partie de plaisir. Elle a donné lieu à une passe d’armes en interne à la majorité municipale mais aussi entre les partis composant la nouvelle Confédération loyaliste. Décryptage d’une lutte de pouvoir dans ce bastion de la Droite locale.


A 34 ans, Florence Rolland devient aujourd'hui la 1ère magistrate de la commune de La Foa. L’élection de la native de Nouméa laissera pourtant des traces au sein de la majorité municipale. Alors que Lionel Brinon, 1er adjoint de la commune, se positionnait comme le candidat « naturel » pour reprendre le flambeau, le maire sortant Nicolas Metzdorf, nouveau député de la 2nde circonscription, en a décidé autrement. Selon nos sources, ce dernier voyait d’un mauvais œil l’ascension de son 1er adjoint qui, rappelons-le, n’est pas issu de son parti politique Génération NC contrairement à Florence Rolland (Lionel Brinon est membre du parti Les Républicains Calédoniens). Comme l’ont indiqué nos confrères de NC la 1ère, Nicolas Metzdorf a très tôt exigé que seul un candidat provenant de Génération NC lui succède et en a fait une condition sine qua non pour « prolonger le choix des électeurs ». Une position néanmoins contestable puisque lui même a été élu en 2020 sur une liste d'alliance.


Autre fait marquant, le vote blanc des 5 élus Calédonie Ensemble que sont Marielle Kélétaona, Christian Mille, Linda Paouro, Vico Kikanoi et Angélina Lacrose. Si les élus du parti de Philippe Gomes n'ont présenté aucune candidature, ils n'ont pour autant accordé aucun soutien à la candidate de leurs alliées au sein de la Confédération. Un positionnement qui va clairement à contre-courant de l’euphorie qui avait prévalu à la création de cette Confédération Loyaliste regroupant 4 partis : Les Républicains Calédoniens de Sonia Backes, Le Mouvement populaire calédonien (MPC) de Gil Brial, Génération NC de Nicolas Metzdorf et…. Calédonie Ensemble ! Pourtant, les Calédoniennes et Calédoniens auraient pu croire que cette histoire d’amour était cette fois-ci sincère après le soutien collectif à Emmanuel Macron et la présentation de candidatures communes pour les élections législatives quelques semaines auparavant.


Le 24 juin dernier, Sonia Backes affirmait même au micro de RRB à propos de cette Confédération et de l’idée d'un groupe commun dans les institutions et notamment les conseils municipaux :


« Sonia Backes : Oui, l'idée, c'est de le faire partout où on peut le faire.


RRB : Dans les conseils municipaux, aussi ?


Sonia Backes : Partout où on peut le faire. L'idée, c'est effectivement que la voix d'Ensemble soit une voie sur laquelle on est calé, sur des positions communes. Et l'idée, c'est justement tout ce qui a..., vous savez, ce qu'on n'a pas voulu, c'était une union à vocation exclusivement électorale, parce qu'on le voit bien, ça fonctionne pas. Et si chacun continue à faire vivre sa petite chapelle, c'est ce qui malheureusement a fait échouer des unions précédentes, on n'y arrivera pas. Donc, l'idée, c'est vraiment qu'on fasse vivre cette structure, cette Confédération, qu'on la fasse vivre d'un point de vue politique et qu'on fasse vivre dans les institutions » (Sonia Backes, RRB Transparence, 24 juin 2022).


Autant dire que pour La Foa la tâche risque d’être ardue au vu des dissensions importantes qu’a révélé l’élection du nouveau maire. C’est le premier « coup de canif » qu’encaisse la nouvelle Confédération à seulement un mois de sa création. Cela n’augure rien de bon pour l’avenir de cette énième tentative d’union chez les loyalistes.

966 vues1 commentaire